La civilisation de Abda et de Ahmar est une fierté pour toute la région de Chamaia. et du voisinage. Et vu la valeur et l’importance de certains monuments historiques et sites, il s’avère donc nécessaire de les connaître tous dans le but de protéger et de  préserver ces patrimoines des dommages en tant que points de repères d’une histoire qui reflète l’ensemble de la civilisation du pays.

    Ribat Sidi Chiker, situé dans  la grande tribu de Regraga, sur la rive de oued Tensift, à 80 kilomètres de Marrakech, à 103 kilomètres au sud de Safi et à 35 kilomètres au sud de Chemaia est l’un des monuments les plus anciens de la région et dont la construction par Chaker ben Abdallah Al-Azadi, l’un des compagnons d’Okba Ibn Nafi al-Fihri, remonte au premier siècle de l’Hégire. Dans les textes médiévaux, ce monument est mentionné en tant que ribat, nommé Ribat de Chakir, qui a eu une grande influence religieuse au XIIIe siècle.  Selon certains livres traduits, la tombe de Sidi Chiker est l’un des plus anciens sanctuaires dont l’existence remonte au début de la conquête islamique au Maroc et qui contribue directement à la diffusion des sciences religieuses et à la construction d’un soi vertueux pour se protéger de la déviation et des égarements et pour défendre l’unité de la patrie et son engagement à l’approche de la pureté qui a été fondée par la pensée soufie. En visitant ce site religieux, on remarque qu’il conserve encore  toute sa beauté, sa splendeur et surtout son importance religieuse au fil des siècles.