Située dans la province de Youssoufia, Irhoud est une commune rurale de 20 000 habitants. Méconnue de tous jusqu’en 2017, cette région est inopinément devenue célèbre quand on y a fait une fascinante découverte archéologique, celle des restes d’Homo sapiens primitif datant d’environ 315 000 ans. Les fossiles découverts sur ce site représentent les plus anciennes traces de notre espèce connues à ce jour.

    Cette découverte archéologique a bouleversé les connaissances scientifiques qui faisait remonter cette espèce à 200 000 ans

    Jbel Ighoud était déjà connu depuis les années 1960 pour avoir livré des fossiles et des outils du Paléolithique moyen. Mais leur interprétation a été longtemps obscurcie à cause de l’imprécision de leur âge. À partir de l’année 2004, de nouvelles fouilles ont été entreprises dans le site donnant ainsi naissance à de nouvelles découvertes de fossiles et faisant de Jbel Ighoud le plus ancien et le plus riche gisement africain du « Middle Stone Age » qui documente la première phase évolutive de notre espèce